Prestation la plus drôle

Eurodisney, château de Cendrillon en costume, un soir de Noël ! Le batteur avait hérité de chaussures violettes ultra plates à bouts carrés qui glissaient horriblement sur la pédale de grosse caisse…
Également affublé d’un collant rouge extra large sous une culotte bouffante, je vous laisse deviner le tableau… La prestation a été ponctuée de larges fous rires à peine dissimulés…. que nous avons vite refoulés quand nous avons eu notre menu de Réveillon devant les yeux : quelques nouilles froides insipides au fond d’une barquette en plastique… C’est plein d’émotions variées à Eurodisney !

Concert le plus stressant

Festival les Euphoniques, Bourges en plein été. Nous commençons la balance en cette fin d’après-midi torride et la harpe ne veut sortir aucun son. Rien de chez rien. Tous les techniciens à quatre pattes pour regarder dans les entrailles de la bête et voir ce qui cloche. Toujours pas de son. Par le plus heureux hasard, je trouve le fabricant au téléphone qui m’indique la marche à suivre pour lui redonner vie. Ce qui fut fait. Ouf.
On monte sur scène devant mille personnes en plein air, je m’assieds à la harpe, tire une corde… et… Arhhhhhhhh… aucun son !!! Finalement, après une petite manipulation divinement soufflée par le batteur dans un éclair d’illumination, le son fut là. Nous avons été tellement soulagés qu’on en a bien joué !

Prestation la plus angoissante

Soirée privée dans un château médiéval dans la Vendée profonde un soir de décembre. Dans une atmosphère Hitchcockienne, le château, à mon arrivée, est plongé dans une brume épaisse, il fait nuit noire, peu de voitures garées et pas un chat, ni même un humain. Je trouve à grand-peine la propriétaire du château qui me montre la bibliothèque où est dressée une grande table et où je dois jouer. Le château est plongé dans un profond silence pendant que je m’installe. Les invités étaient pourtant de jeunes adultes qui avaient fait leurs études ensemble et qui se retrouvaient en costume médiéval pour l’anniversaire de l’un d’eux. J’ai joué de la musique médiévale sur une harpe électrique pendant tout le dîner dans une ambiance proche d’un film d’Agatha Christie ou d’Alfred Hitchcock, et je suis partie à grande vitesse une fois le crime accompli… euh pardon une fois la prestation finie…

Concert le plus « vertigineux »

Un festival de musique en Bretagne. Je joue dans une salle où il fait très chaud et au moins 150 % d’humidité ! Les cordes en boyau se désaccordent et s’effilochent au fur et à mesure que je joue, j’ai l’impression étrange et désagréable que mes cordes se transforment en chewing-gum, le sol est tellement suintant que la harpe glisse dès que j’actionne une pédale, c’est-à-dire quasiment tout le temps, je dois la maintenir fermement tout en jouant, un capteur de la harpe celtique tombe en panne, je suis donc obligée de changer de programme au dernier moment…. Bref concert sous haute vigilance…. Et éreintant !

Prestation la plus longue

Un mariage d’Anglais. Le repas a duré de 13h à 20 h ! et ils ont fini dans la piscine tout habillés. En tout, je suis donc restée 9 heures sur place !!! entre le moment d’arrivée et le moment du départ sans oublier le trajet (bien sûr j’ai fait des pauses… De plus, ils ont été très sympathiques et m’ont offert un supplément).

Concert le plus loin et aussi le plus court

A Canton, en Chine. La cérémonie officielle à laquelle je dois participer est écourtée pour des raisons diplomatiques, au final je joue 4 MINUTES 53 tout compris… !

Leave a Reply

  • (will not be published)